Ma recherche plastique tourne autour d’une exploration de la féminité.

Je veux explorer l’idée de la représentation de la femme. Quelles représentations en fait-on ? Comment la peinture classique, la mode, la science, la littérature, le cinéma,…montrent la femme ? Mais aussi, comment se représente t’elle elle-même au quotidien ? Et en regard de toutes ces images, comment, moi, je veux la représenter ? En évacuant  les stéréotypes pour  aller vers une vision qui est  de l’ordre du sensible, du ressenti. Mes images tentent de sortir d’une certaine représentation  manichéenne de la femme.                                                                                                                                               En réintégrant et en travaillant  le concept d’ambivalence  au sein de sa propre personne pour se rapprocher d’un tout, un être vivant.

Un nouveau projet démarre souvent d’une rencontre avec une création, qu’elle soit artistique ou pas. Bataille, Beckett, Proust, Bergman mais aussi les cires anatomiques, un tissu vu dans une vitrine, une photo de famille, … sont autant de sources d’inspirations. Tout démarre également d’une intuition, d’une idée vague qui prend forme au fur et à mesure des expérimentations. Enfin, l’étape de l’exposition détermine pour beaucoup ce que sera le travail fini. Le lieu, sa structure, les matières qui le constituent, sa lumière, le déplacement des spectateurs dans celui-ci, le contexte de l’exposition, … sont autant de facteurs qui façonnent ce que je donne à voir.